BTL/ La réforme de la formation professionnelle !

La réforme de la formation professionnelle prête pour 2017

Le chef de l’Etat avait clairement fait savoir sa volonté de réformer le système de la formation professionnelle. Celui-ci est souvent jugé compliqué et inégalitaire.

La réforme et le CPF

Une des principales volontés de cette réforme était la simplification du système des listes de certifications éligibles au CPF. Le but était de permettre aux Français qui en bénéficient d’avoir la possibilité de choisir directement la formation qu’ils souhaitent suivre. Le CPF étant un droit personnel, il n’y a plus de nécessité d’obtenir l’aval ou la validation de leur entreprise ou d’un organisme. Macron a annoncé vouloir continuer de travailler sur cette liste de certifications.

Un des changements radical serait au niveau de l’attribution d’un crédit de points en euros, remplaçant l’actuel crédit d’heures. Simplifiant les démarches de mise en place des formations, ne dépendant plus du taux horaire de prise en charge par les OPCAs. Chaque individu aura donc une enveloppe monetaire à dépenser pour sa formation. Reste à voir s’il y aura quand même des règles concernant le nombre d’heures par formation.

Le projet de réforme de la formation professionnelle tel qu’Emmanuel Macron l’entrevoit consiste à booster et faciliter le financement des formations, sans que celui-ci n’intervienne par l’intermédiaire d’un OPCA et d’un autre organisme de gouvernance. Il voit ainsi les OPCAs prendre plutôt un rôle de conseil aux entreprises.

La qualité et  Datadock

Il apparaît une exigence et une volonté de transparence concernant la qualité des organismes de formation professionnelle. On le voit à travers la mise en place de Datadock, une base de données unique et allégée ouverte aux organismes de formation depuis le 1er janvier 2017. Une réelle volonté de soumettre les organismes de formation à un processus de labellisation et permettre de diffuser une meilleure qualité des formations.

Macron a aussi indiqué vouloir être encore plus exigeant au sujet des labels de qualité détenu par les organismes de formation.

Un budget considéré

Face à cette nouvelle réforme, dans le cadre du plan quinquennal, un projet d’investissement de 15 milliards d’euros a été prévu. Ce plan sera consacré à la formation d’un million de chômeurs de longue durée peu qualifiés et d’un million de jeunes décrocheurs a été annoncé.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Categories

Nos formations

Vous êtes

Vous Recherchez

BTL NEWS

voir toutes les actualités

bien choisir son partenaire de formation en langues